Souscription au crédit à la consommation : tout savoir sur le délai de rétractation

crédit à la consommation

Vous pouvez souscrire à un crédit conso pour un besoin réellement utile ou indispensable. Mais votre achat peut également tout autant répondre à un “coup de coeur”. Vous pouvez également avoir surestimé de vos capacités de remboursement ou ne pas avoir suffisamment considéré la fluctuation de vos revenus. Pour tous ces cas, le droit prévoit la possibilité de vous rétracter. Mais sous certaines conditions.

Les modalités du délai de rétractation dans le cadre du crédit à la consommation

Si vous changez d'avis après contractualisation, vous disposerez d'un délai maximal de 14 jours calendaires pour revenir sur votre décision. Plus exactement, ce délai est compris entre 3 et 14 jours. Si vous décidez d'exercer ce droit, vous devrez alors reverser la somme à une date convenue. Passé ce délai, vous ne pourrez plus vous rétracter. Sachez également que si vous avez souscrit à un crédit pour un achat déterminé (crédit affecté), votre bien ne pourra vous être remis avant l'échéance du délai de rétractation. Vous pourrez néanmoins anticiper la remise du bien si vous vous engagez sur la réduction du délai de rétractation.

Les démarches en cas de confirmation d'un crédit ou au contraire d'une rétractation

Aucune justification n'est nécessaire en cas de rétractation. Il vous suffira d'utiliser un formulaire joint à votre contrat et prévu à cet effet. Une fois renseigné et signé, vous devrez l'adresser à l'organisme prêteur. Un envoi par lettre recommandée est obligatoire. En cas de crédit affecté, l'achat lié initialement au besoin de financement est également annulé. Vous pourrez réclamer au vendeur le potentiel acompte que vous aurez préalablement versé. Le droit protège donc le consommateur en lui accordant un temps de réflexion. Dans tous les cas, souscrire à un crédit à la consommation reste un engagement à prendre au sérieux, ne serait-ce que pour vous éviter des démarches souvent fastidieuses.